Cabinet ORL – Dr. Salem Meghachi | La maladie de Menière

Accueil > Compétences > Otologie > La maladie de Menière

L'otologie

La Maladie de Ménière

La maladie de Ménière est un trouble en rapport avec une hyperpression des liquides circulant à l’intérieur de l’oreille interne. Décrite par Prosper Ménière au XIXe siecle, elle survient le plus souvent par crise. Elle se traduit cliniquement par une triade associant : perte auditive, bourdonnement d’oreille et vertiges. Un Sentiment de plénitude ou de pression dans l’oreille peuvent aussi être un symptôme.

L’élément le plus déconcertant de la maladie de Ménière est le vertige. Les Episodes commencent généralement brutalement et peuvent durer de quelques minutes à plusieurs heures, mais rarement plus. Nausées et vomissements peuvent également se produire. Beaucoup de patients rapportent une somnolence voire de la fatigue à la suite d’une crise de Ménière qui peut persister pendant plusieurs jours.

Les fluctuations de l’audition sont fréquentes et il y a souvent un sentiment de distorsion ou de manque de clarté qui rend la parole difficile à comprendre. Ces symptômes varient d’un patient à l’autre et peuvent se manifester comme une nuisance occasionnelle ou devenir très invalidante. Il est important pour les patients de s’inscrire avec son praticen dans une démarche de prise en charge à long terme .

 

En plus d’une histoire médicale complète et un examen approfondi par un médecin, un test d’audition peut être très utile dans le diagnostic de la maladie de Ménière. Il y a des attributs très classiques d’un audiogramme qui aident les médecins à identifier la maladie de Ménière. Il s’agit notamment de la perte d’audition dans les fréquences basses et une capacité réduite à reconnaître et à répéter les mots. Le médecin peut demander des tests supplémentaires, au besoin, afin d’évaluer le sens du patient de l’équilibre. Dans certains cas, le médecin peut proposer un scanner ou une IRM pour écarter d’autres maladies.

 

La maladie de Ménière peut être gérée avec une combinaison de médicaments, une modification du régime alimentaire, et des changements de style de vie. Des médicaments peuvent être prescrits pour aider à gérer les étourdissements, les vertiges et les nausées. Comme toujours, il est important

de maximiser un mode de vie sain en mangeant correctement et de rester physiquement actif.

Ce faisant, les capacités de l’équilibre du patient sont maintenues autant que possible. Le Repos au lit prolongé n’est généralement pas recommandée. Les patients sont invités à limiter leur consommation de caféine et d’alcool, ainsi que cesser de fumer.

 

Si les épisodes ne peuvent pas être gérés par les traitements conservateurs, le médecin peut proposer une hospitalisation voire parfois une intervention chirurgicale. Il existe plusieurs procédures qui peuvent réduire ou contrôler les crises de vertige et dans de nombreux cas l’audition peut être préservée. Risques et avantages de ces procédures doivent etre discuté au cas par cas avec votre spécialiste.